Ce blog est dédié au matériel et à l'équipement médical. Les fabricants et distributeurs bénéficient d'une plateforme dédiée afin de mettre en avant leurs produits. N'hésitez pas à nous contacter pour en connaître les modalités.

Contactez-nous

Un matin au CASO de Paris

6 heures du matin, sur un trottoir du 11ème arrondissement parisien, arrachez l’un des tickets du jour du distributeur rouge, au-delà, aux vues de l’affluence de personnes qui attendent déjà devant la porte, revenez en milieu de journée ou demain, attendez l’ouverture du centre de soins à 9 heures, patientez et enfin profitez de plusieurs oreilles professionnelles et bienveillantes.

Bienvenue au CASO parisien de Médecins du Monde !

Tel est le début de chaque journée dans cette unité de soins et d’orientation. Ouverte à tous les exclus du système de santé.

Un CASO, un premier pas vers une prise en charge des problèmes de santé des exclus du système

Le Centre d’Accueil de Soins et d’Orientation de Paris c’est plus de 16 000 passages par an pour plus de 7 000 patients. Ce centre fait partie d’un réseau de 21 CASO répartis sur tout le territoire français, en plus des missions mobiles.

Derrière les initiales du CASO se cachent sa réalité, sa mission :

  • C pour Centre. Au 62 bis avenue Parmentier – 75011 – Paris, il y un véritable centre de santé : accueil, 4 cabinets médicaux, salle de soins et dépistages, pharmacie. « L’humanitaire, ce n’est pas que l’international ». Au cœur de Paris, les populations migrantes sont accompagnées.
  • A pour Accueillir. Chaque visite commence par une qualification du besoin. Effectuée par une infirmière, elle va permettre de diriger vers l’intervenant le plus approprié en interne ou en externe.
  • S pour Soigner. A minima, dispenser les premiers soins. Faire face à l’urgence. Poser un diagnostic, destiné là aussi à diriger vers l’entité externe appropriée.
  • O pour Orienter. Car Médecins du Monde voit le CASO comme un point d’entrée vers le système de santé.

Face au nombre, face à la diversité des pathologies, le CASO propose une large palette de spécialités médicales. 58% des visites sont à vocation médicales et paramédicales. Parmi celles-ci, 70% ont lieu en médecine générale. Le reste est réparti entre optique, psychiatrie, soins infirmiers, dermatologie, gynécologie, ophtalmologie.

A noter, le centre est équipée d’une pharmacie. Plus de 14 000 boîtes de médicaments sont distribuées par an.

Comme l’objectif des CASO est finalement de servir de porte d’entrée dans le système de santé français, 42% des visites sont à vocation sociale. Il s’agit de qualifier les droits des patients et de les guider vers les structures et systèmes de droit commun : l’aide médicale d’Etat (AME), CMU, hôpitaux…

Pour que tout le monde ait accès aux soins

La quasi-totalité des patients reçus par MdM vit en-dessous du seuil de pauvreté. 80 % ont droit à une couverture maladie et n’en ont aucune lors de leur première consultation chez MdM.

Les patients sont Les patients sont à 97% des personnes étrangères ! 65% sont arrivés en France depuis moins d’un an. 80% d’entre eux sont en situation administrative précaire. Quand on regarde les origines géographiques des visiteurs, on voit une cartographie de la pauvreté et des bouleversements politiques mondiaux.

Les centres d’accueil de soins et d’orientation (Caso) mobilisent des équipes pluridisciplinaires. Cet accueil médico-social est souvent le premier lieu fréquenté par les personnes en situation d’exclusion qui ne connaissent pas leurs droits à une couverture maladie et le fonctionnement du système de soins.

Photo © Bénédicte Salzès / Médecins du Monde.

Les bénévoles des CASO vont donc aider les patients à franchir les étapes administratives vers une prise en charge de leur santé.

Comment aider Médecins du Monde ?

Une telle structure repose sur le bénévolat. Le Centre de Paris compte 79 bénévoles pour 3 salariés.

Les professionnels de santé impliqués dans ce fonctionnement sont des médecins généralistes, des infirmières, des psychiatres, des gynécologues, des dermatologues, des ophtalmologistes, des opticiens (à signaler un partenariat entre Médecins du Monde et Optic’ 2000).

Les praticiens impliqués donnent des demi-journées à Médecins du Monde.

Le profil recherché : des personnes à même de donner de leur temps, des personnes engagées pour l’accès aux soins pour tous. Vous avez envie de contribuer à cette mission, vous êtes soignant ou non, consultez la section annonces de recrutement  de bénévoles sur le site de Médecins du Monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What Do You See?