Ce blog est dédié au matériel et à l'équipement médical. Les fabricants et distributeurs bénéficient d'une plateforme dédiée afin de mettre en avant leurs produits. N'hésitez pas à nous contacter pour en connaître les modalités.

Contactez-nous

Réussir sa stérilisation en cabinet

En tant que professionnel de la santé, vous vous devez de proposer les meilleurs soins dans les meilleures conditions d’hygiène. Nous vous présentons la chaîne de stérilisation intégrée développée par Eloi en partenariat avec BioSafety. Cette chaîne de stérilisation a été spécialement conçue pour les professionnels de santé libéraux. En effet, la stérilisation est primordiale car elle est à la base d’une bonne pratique médicale. La gamme BioSafety est fondée sur 3 principes : une sécurité maximale, une qualité infaillible et une productivité optimale.

Pour être incollable sur la procédure à suivre pour une bonne stérilisation, lisez cet article !

Les étapes indispensables à suivre pour une bonne stérilisation

La décontamination

La décontamination peut se faire de deux manières différentes :

1) dans un bac de décontamination dans lequel vous laissez vos instruments tremper avant de les brosser avec une brosse douce afin d’éliminer toutes les micro-particules logées dans les parties couvertes de l’instrument à décontaminer.

2) dans une cuve à ultrasons dans laquelle des ondes sont propagées afin de déloger mécaniquement les particules indésirables. Vous n’aurez plus besoin d’intervenir manuellement.

aniosyme-dd1

Que vous utilisiez un bac de décontamination ou une cuve à ultrasons, vous devez plonger vos instruments ouverts dans un produit de décontamination type Aniosyme DD1 ou Hexanios G+R d’Anios. Le temps de contact optimum est de 15 minutes pour l’instrumentation classique. Pour le matériel endoscopique, il est conseillé d’effectuer un double nettoyage de 10 puis de 5 minutes.

Après avoir fait tremper vos instruments pendant le temps requis, vous devez les rincer et les sécher.

Les étapes de rinçage et de séchage sont indispensables avant toute mise en autoclave. Le rinçage de vos instruments décontaminés se fait avec de l’eau déminéralisée afin d’éviter toute réaction chimique avec le chlore contenu dans l’eau du robinet.

Le séchage quant à lui se fait avec un draps d’examen ou un papier absorbant classique non pelucheux afin d’éviter de coincer des fibres dans les articulations des instruments.

Pour vous simplifier la vie, Eloi a inventé la BioSafety Dry. Ce dispositif mécanique est spécialement élaboré pour le séchage de vos instruments. Elle vous permet d’éviter les opérations de manipulation des instruments et réduit ainsi les risques de coupures avec les instruments coupants et pointus. La BioSafety Dry prévient tout risques de corrosion et l’apparition de tâches blanchâtres sur vos instruments. En 3 à 4 minutes, vos instruments sont complètements secs et prêts à être stérilisés.

Le tout en 1 avec l’Automatic Clean de BioSafety

Les 3 étapes précédentes (désinfection, rinçage et séchage) sont réunies dans une seule machine conçue pour limiter votre intervention lors du processus de stérilisation de vos instruments. L’Automatic Clean réalise automatiquement désinfection, rinçage et séchage en seulement quelques clics ! L’Automatic Clean ne nécessite qu’une connexion électrique sur secteur et une arrivée d’eau. Un réservoir placé dans l’appareil permet de remplir la cuve pour le nettoyage aux ultrasons.

Introduisez vos instruments, ouverts, dans le bac et fermez le couvercle pour la trempe. L’appareil commence automatiquement le cycle de lavage grâce aux ultrasons que vous aurez au préalable configuré. Lorsque la phase de lavage est terminée, le bac vidange le liquide de décontamination et le cycle de rinçage peut commencer avec des jets d’eau sous pression pour un meilleur rinçage. La phase de séchage peut enfin avoir lieu via un système insufflant de l’air chaud sur les instruments.

En fin de cycle de séchage, l’Automatic Clean émet un signal sonore vous prévenant que vos instruments sont prêts à être emballés.

La mise sous sachet

sachets-sterilisationthermosoudeuse

Avant de mettre vos instruments décontaminés et secs dans l’autoclave pour la phase de stérilisation, vous devez les placer dans des sachets ou gaines de stérilisation. Ce conditionnement vous garantit le maintien de la stérilité après la stérilisation. Celui-ci prévient donc une re-contamination lors du transport ou du stockage de vos instruments.Pour ce faire, découpez la longueur nécessaire du rouleau et avec votre thermosoudeuse, fermez hermétiquement les extrémités du sachet.

Cette étape est facultative si vous êtes munis de sachets autocollants.

La stérilisation

autoclave-eliclave

Une fois toutes les étapes précédents soigneusement réalisées, vous pouvez passer à la stérilisation proprement dite. Il vous suffit pour cela de placer vos sachets scellés sur les 5 plateaux contenus dans la cuve de stérilisation. La référence des autoclaves Eloi est l‘Eliclave de type B . Son volume de 18 litres permet d’accueillir 5 plateaux afin de maximiser et optimiser la stérilisation de vos instruments médicaux.

La vapeur d’eau va pénétrer les sachets, placés face papier en contact avec les perforations des plateaux. Vous avez le choix entre 12 cycles pré-enregistrés dans le programme de l’autoclave.

Après chaque cycle de stérilisation, un ticket justificatif de l’opération est automatiquement imprimé grâce à la mini-imprimante fournie avec l’Eliclave. Vous avez également la possibilité d’enregistrer les données de stérilisation sur votre clé USB et de les transférer sur votre ordinateur pour les conserver.

Et voilà ! Vos instruments sont prêts à être stockés en attendant d’être utilisés dans des conditions d’hygiène exemplaires !

N’hésitez pas à réagir, nous faire part de votre expérience ou simplement valider cette procédure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What Do You See?