Ce blog est dédié au matériel et à l'équipement médical. Les fabricants et distributeurs bénéficient d'une plateforme dédiée afin de mettre en avant leurs produits. N'hésitez pas à nous contacter pour en connaître les modalités.

Contactez-nous

Les différents types de pansements

Il est important de bien connaître les différents pansements et les différentes plaies. En effet, il est nécessaire de bien choisir le bon pansement au bon moment en fonction de la plaie et de sa cicatrisation.

Les caractéristiques du pansement

Le pansement comporte quelques caractéristiques précises en fonction du type de soins apportés. Celui-ci est doit être perméable aux échanges gazeux, tout en respectant le milieu humide.

Il doit également être imperméable aux liquides et aux germes pour gérer l’exsudat. Cette solution médicale doit obligatoirement être stérile, pour éviter tous risques d’infection, et être le plus agréable possible pour le patient.

Pour optimiser la fonction du pansement, il est important de respecter deux règles :

–          Le contrôle de l’humidité, c’est-à-dire apporter de l’eau si la plaie est sèche, puis contrôler l’excès d’humidité si la plaie est très exsudative.

–          Le respect de l’écosystème, autrement dit ne pas utiliser d’antiseptiques systématiquement puis éviter les antibiotiques.

Les différentes familles de pansements : 

Les hydrocolloïdes :

Ces pansements se composent de 2 couches; une couche interne et une couche externe. Ces pansements se gélifient au contact des exsudats. Etant semi perméables à occlusifs, ils adhèrent à la peau saine mais pas à la plaie.

Ils sont conseillés notamment pour des plaies peu exsudatives, des brûlures au 1er degré ou encore des désépidermisation. En revanche, ils sont déconseillés sur des plaies infectées, des mycoses ou encore des brûlures au 3ème degré.

 

Les hydrogels :

Les pansements hydrogels facilitent la détersion mécanique en stimulant un processus de détersion autolytique naturel.

Ces pansements sont conseillés en cas de ramollissement des plaques de nécroses sèches ou de détersion des plaies sèches ou peu exsudatives. Toutefois, il est déconseillé de les utiliser pour des plaies infectées.

 

Les hydrocellulaires :

Les hydrocellulaires se composent de 3 couches. Une couche interne qui est une couche de transfert non adhérente au contact des exsudats et adhésive sur peau saine. Une couche centrale non tissée absorbante, puis une couche externe avec un film de polyuréthane.

Avec un haut pouvoir absorbant, ces pansements sont utilisés pour les plaies en phase de bourgeonnement à la phase d’épidermisation et les plaies modérément exsudatives.

 

Les alginates :

Les pansements alginates se composent d’extraits d’algues brunes. Ils sont dotés d’une grande capacité d’absorption et contrôlent la contamination microbienne par piégeage des bactéries. Au contact des exsudats entre la plaie et le pansement, il y a un échange d’ions Na et d’ions Ca, ce qui entraîne une gélification des fibres d’alginates.

Les alginates sont utilisés sur des plaies très exsudatives, infectées ou non, superficielles ou bien profondes. Ou bien encore sur des plaies fibrineuses humides ou hémorragiques.

 

Les hydrofibres :

Les pansements hydrofibres sont des compresses ou des mèches non tissées constituées de fibres de CarboxylMéthylCellulose pure. Ils possèdent une grande capacité d’absorption, soit 30 fois son poids.

Au contact des exsudats, ils forment un gel cohésif ce qui permet ne pas avoir de macération des berges de la plaie. Ils sont conseillés pour les plaies en phase de détersion et de bourgeonnement,  aigües ou chroniques, exsudatives et fibrineuses. Toutefois, il est déconseillé de les utiliser pour des brûlures au 3ème degré ou pour des plaies sèches.

 

Les pansements gras – les interfaces

Inventés par les frères LUMIERE, ces pansements apparaissent comme les premiers pansements « cicatrisants » puisqu’ils étaient initialement des fibres tissées imbibées de matières grasses telles que la vaseline ou du baume de Pérou.

Ils sont utilisés pour des plaies en phase de bourgeonnement, d’épidermisation ou bien encore pour les plaies post opératoires suturées.

 

Autres types de pansements :

Pansements irrigo-absorbants, en forme de coussinet imprégné pour des plaies infectées.

Pansements à l’acide hyaluronique, sous forme de tulle imprégnée ou de pommade, déconseillés en cas de plaies infectées.

Pansements silicones, en forme de trame de polyamide élastique enduit de silicone conseillés pour des plaies bourgeonnantes et en phase d’épithélialisation.

Pansements au charbon, plaques ou compresses auxquelles est ajouté du charbon, utilisés sur des plaies malodorantes ou cancéreuses.

Pansements à l’argent, étant donné que l’argent est un agent bactéricide, ils sont appliqués directement sur une plaie infectée.

Pansements au miel. Le miel présente des vertus thérapeutiques essentielles depuis plusieurs années, notamment antibactérienne. Sous forme de plaque ou de pommade, ils sont à utiliser en phase de détersion ou de bourgeonnement.

 

La sélection

Pansements enfants NEXCARE – 3M SANTE

Pansements Enfants Nexcare

Cette boîte de 20 pansements assure aux enfants des conditions d’hygiène optimales. Ils sont adaptés aux plus jeunes et aux peaux les plus sensibles.

Leur texture fine et transparente est étanche à l’eau et aux bactéries tout en laissant respirer la peau. Ces pansements favorisent la cicatrisation tout en étant hypoallergéniques. Disponibles en motif « Barbie » ou « Batman ».

 

 

 

Pansements prédécoupés – URGO

Pansements prédécoupés URGO

 

De couleur blanche, ces pansements stériles au support non-tissé extensible, sont hypoallergéniques.

Ils s’adaptent pour suivre les mouvements des personnes et conviennent aux peaux sensibles. Ils laissent la plaie respirer tout en assurant la protection anti-microbienne. Sa compresse contenant un antiseptique ne colle pas à la plaie. Boîte de 1000.

 

 

Pansements Leukomed T plus – BSM

Pansements Leukomed T Plus - BSN

 

Boîte de 50 pansements. Stériles et prédécoupés ils sont perméables à l’oxygène et à la vapeur d’eau pour une meilleure cicatrisation de la plaie, mais imperméables à l’eau, aux bactéries et aux virus pour limiter tout risque d’infection.

Ils contiennent une compresse non-adhérente et absorbante idéal pour recouvrir une plaie et pour la toilette quotidienne du patient.

 

 

Pour trouver vos pansements rendez vous sur : http://www.cledical.fr/49-accessoires-pansement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What Do You See?