Ce blog est dédié au matériel et à l'équipement médical. Les fabricants et distributeurs bénéficient d'une plateforme dédiée afin de mettre en avant leurs produits. N'hésitez pas à nous contacter pour en connaître les modalités.

Contactez-nous

OCTOBRE ROSE : le mois de la lutte contre le cancer du sein

Depuis 22 ans maintenant, la France se mobilise chaque année contre le cancer du sein, avec l’association symbolisée par le ruban rose : l’Octobre Rose, “Cancer du sein, Parlons-en”.

Pour sensibiliser et informer le plus de femmes sur les solutions qui existent, de nombreux outils de communication et d’information sont mis en place durant tout le mois d’octobre 2015, sur tout le territoire Français.

Pour marquer le lancement de la campagne, de manière forte et symbolique, de nombreux bâtiments Français s’illuminent en rose, dont la Tour Eiffel (depuis 2014).

 

Octobre Rose 2015 : Lutte contre le cancer du seinCancer du sein, prévention et facteurs de risques

Le cancer du sein est la première cause de décès par cancer chez les femmes (12 000 décès pour 49 000 nouveaux cas en 2012). Différents facteurs peuvent être à l’origine de ce dernier.

L’âge

Les femmes les plus touchées par le cancer du sein sont celles ayant plus de 50 ans (plus de la moitié des cancers recensés). Les cas sont beaucoup moins nombreux chez les femmes de 35 ans, et très rare chez les plus jeunes (moins de 20 ans).

Selon les études, il est démontré que les risques se multiplient par une fois et demie tous les 10 ans après la quarantaine. Passé 50 ans, une mammographie est prescrite aux femmes tous les deux ans, pour dépister le plus tôt possible un éventuel cancer.

Les antécédents familiaux

Une femme dont un proche (mère, sœur…) a eu un cancer, a deux fois plus de risques de développer ce type de cancer que les autres. Ainsi, il faut être deux fois plus vigilante et faire des examens tous les ans, sans oublier de mentionner les antécédents familiaux au médecin traitant ou encore le gynécologue.

Les facteurs génétiques

Deux gènes anormaux ont été découverts sur deux chromosomes (le 13 et le 17) et sembleraient être liés à la venue du cancer du sein particulier et rare chez les jeunes femmes. Ces découvertes pourraient permettre de suivre sur le long terme des femmes à haut risque pour pouvoir guérir le cancer dès le début, s’il se développe. Ces gènes ne sont pas encore modifiables, pour les rendre offensifs malgré les nombreux progrès réalisés et soutenus par l’association contre la lutte du cancer du sein.

Prévention

Aujourd’hui, il n’est pas possible d’éviter la venue d’un cancer du sein, étant donné que les facteurs de survenue ne sont pas encore connus. Il paraît donc essentiel que les femmes connaissent les précautions, les examens simples qui existent pour dépister le plus tôt possible et accroître les chances de guérison d’un éventuel cancer, qui représente un quart des cancers chez la femme.

Il faut savoir que ce cancer a 9 chances sur 10 d’être guéri s’il est dépisté suffisamment tôt. A ce propos, 2015 marque les 10 ans du dépistage pour ce cancer. A ce titre, la ligue contre le cancer du sein mobilise toutes les femmes à prendre soin de leur santé, à tout âge avec un suivi médical régulier (gynécologue ou médecin traitant).

La France en Rose

Pendant tout le mois d’octobre de nombreux événements, marqués de la couleur rose, sont mis en place pour mobiliser, démocratiser, sensibiliser le plus de personnes possible vis-à-vis de cette cause et pour faciliter la vie des femmes atteintes de ce cancer.

  • Evénements sportifs (courses solidaires, triathlon, marches, randonnées…)
  • Conférences et débats
  • Evénements artistiques (concerts, soirées, spectacles…)
  • Bien-être (soins esthétiques, massages, cours de sport…)

A cette occasion, nous revenons sur un des principaux événements de l’Octobre Rose 2015 : la course d’Odysséa Paris.

Cette course a rassemblé 43 000 coureurs et coureuses, dont 1 800 enfants vêtus de rose. Elle enregistre ainsi un record de participation, par rapport aux années précédentes, ce qui lui permet de récolter 590 000€ pour l’Institut Gustave Roussy, dont 70 000 € sont prévus pour le projet Clara Nahmias Prolific (nouvelle molécule qui ralentit la progression des tumeurs et des métastases du cancer du sein).

Odysséa Paris 2015 lutte contre le cancer du sein

© KMSP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What Do You See?